calimero
Hello Guest! Please sign in or register!

Author Topic: Minister for loneliness - Ministre de la solitude - Ministerin für Einsamkeit  (Read 93 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Conti

  • Super-Hero Member
  • ******
  • Thank You
  • -Given: 986
  • -Received: 1415
  • Posts: 2068
  • Country: it
Theresa May appoints minister for loneliness, after Jo Cox Commission highlight Britain's epidemic

Ministre de la solitude nommé pour continuer Jo Cox’s travail

Einsamkeit wird Regierungssache

May istituisce il ministero per la Solitudine



Quote
Theresa May has appointed a "minister for loneliness" as part of the legacy of the murdered Labour MP Jo Cox.

Tracey Crouch, the Minister for Sport and Civil Society, will fill the newly-created role of ministerial lead on loneliness to head up the Government’s work to tackle a problem that is believed to affect nine million people in the UK.

Ahead of a Downing Street reception today to celebrate the life and legacy of Mrs Cox, Mrs May said she was keen to “shine a light” on the issue of loneliness.

The Jo Cox Loneliness Commission, set up to tackle one of the issues the late MP cared most passionately about, recommended that the Government make a minister responsible for a national strategy to combat loneliness.

Mrs May said: “For far too many people, loneliness is the sad reality of modern life.

“I want to confront this challenge for our society and for all of us to take action to address the loneliness endured by the elderly, by carers, by those who have lost loved ones – people who have no one to talk to or share their thoughts and experiences with.

“Jo Cox recognised the scale of loneliness across the country and dedicated herself to doing all she could to help those affected.

“I am pleased that Government can build on her legacy with a ministerial lead for loneliness who will work with the Commission, businesses and charities to shine a light on the issue and pull together all strands of Government to create the first ever strategy.”

Mrs Cox was murdered in 2016 in her constituency of Batley and Spen by Thomas Mair, a white supremacist. She was 41 years old and left a husband and two young children.

In December the Commission published a report calling for a national strategy to combat loneliness and recommended the Government establish a minister to be responsible.

The Commission's co-chairs, Labour MP Rachel Reeves and Conservative MP Seema Kennedy, welcomed Mrs May’s announcement.

In a joint statement they said: "We are really pleased to see that the Government is taking the issue of loneliness very seriously with its prompt response to our report. Jo Cox said that 'young or old, loneliness doesn’t discriminate'".

Research by the British Red Cross and the Co-operative revealed that more than 9 million adults in the UK feel lonely.

The Government will publish a cross-Government strategy on loneliness in England later this year and has begun work on establishing a fund to encourage innovative and community-based solutions for the issue.

Tracey Crouch, the minister for loneliness, said: "I am privileged to be taking forward the remarkable work done by Jo Cox, the Foundation and the Commission.

“I am sure that with the support of volunteers, campaigners, businesses and my fellow MPs from all sides of the House, we can make significant progress in defeating loneliness.”

Quote
Un ministre de la solitude, un projet commencé par le défunt député Jo Cox, a été annoncé par Downing Street. Tracey Crouch a déclaré qu’elle était fière de relever le «défi générationnel» pour s’attaquer à un problème touchant environ neuf millions de personnes, jeunes et moins jeunes, au Royaume-Uni. La femme de 42 ans a dit qu’elle travaillerait à travers les partis politiques dans ce rôle. La Commission sur la solitude a été créée par Mme Cox, qui a été tué avant le référendum de l’UE par un homme qui a crié “la Grande-Bretagne d’abord” pendant l’attaque. Un rapport de 2017 a déclaré que la solitude était aussi nocif pour la santé en fumant 15 cigarettes par jour . Dans un communiqué, le Premier ministre Theresa May a déclaré: “Jo Cox a reconnu l’ampleur de la solitude à travers le pays et s’est engagée à faire tout ce qu’elle pouvait pour aider les personnes touchées.” Elle a dit que le nouveau rôle ministériel continuerait l’héritage de Mme Cox, avec le titulaire du poste travaillant avec la commission, les entreprises et les organismes de bienfaisance pour créer une stratégie gouvernementale. Mme Crouch, députée de Chatham et Aylesford depuis 2010, a déclaré à BBC Breakfast qu’un fonds de plusieurs millions de livres l’aiderait à rassembler les travaux en cours sur la solitude pour créer un cadre pour l’avenir. Lorsqu’on lui a demandé si une partie du problème résidait dans les coupures des autorités locales conduisant à la fermeture des bibliothèques et des centres de jour, elle a dit que ces problèmes étaient tous des défis à relever et a souligné qu’il n’y avait pas de solution unique.

En décembre 2017, le directeur des soins infirmiers de NHS Angleterre, Prof Jane Cummings, a déclaré que le temps froid et la solitude pourrait être mortelle dans les mois d’hiver. Elle a dit que “de simples actes de camaraderie” pourraient faire toute la différence. On estime que la moitié des personnes âgées de 75 ans et plus vivent seules – environ deux millions de personnes en Angleterre – et beaucoup affirment pouvoir passer des jours, voire des semaines, sans aucune interaction sociale. Mme Crouch a déclaré: «C’est un sujet dont Jo s’est passionnément occupée et nous honorerons sa mémoire en l’abordant, aidant les millions de personnes à travers le Royaume-Uni qui souffrent de la solitude. Le mari de Jo Cox, Brendan, tweeté: “L’une des choses horribles à propos de perdre Jo, c’est de savoir quelle différence elle aurait faite dans le monde.” Il a dit qu’il dirait à ses enfants que même si elle n’est pas là, elle «continue à faire du monde un meilleur endroit».

Quote
Einsamkeit gilt als Phänomen der älteren Generation. Doch das Gefühl der Isolation zieht sich durch alle Gesellschaftsschichten. Großbritannien will das Problem angehen - und hat dafür sogar einen eigenen Ministerposten geschaffen.

Die Britin Tracey Crouch war bisher Staatssekretärin für Sport und Ziviles. Nun hat sie eine weitere Aufgabe: den Kampf gegen die Einsamkeit. Großbritanniens Regierung hat für dieses Ziel extra einen neuen Ministerposten geschaffen.

"Einsamkeit ist die traurige Realität des modernen Lebens", begründete Premierministerin Theresa May die Entscheidung für das neue Amt. In Großbritannien leben rund 65,6 Millionen Menschen - neun Millionen Einwohner fühlen sich nach Angaben des Roten Kreuzes häufig oder immer einsam. Dabei könne das Phänomen jede Altersgruppe und jede Schicht treffen, etwa nach dem Verlust des Jobs, eines geliebten Menschen oder durch die Trennung vom Lebenspartner.

May bezog sich auf die am stärksten betroffene Gruppe: Senioren oder Pflegebedürftige seien "Menschen, die niemanden haben, mit dem sie reden oder ihre Gedanken und Erfahrungen teilen können". Studien des Roten Kreuzes haben ergeben, dass etwa 200.000 Senioren in Großbritannien nur einmal pro Monat mit einem Freund oder einem Verwandten ein Gespräch führen. Diese "Epidemie im Verborgenen", wie die Organisation die zunehmende Einsamkeit in der Bevölkerung bezeichnet, könne die Lebenserwartung senken.

Für den neuen Ministerposten hatte sich vor allem ein Komitee eingesetzt, das an das politische Wirken der Labour-Abgeordneten Jo Cox erinnert. Cox war 2016 von einem rechtsradikalen Extremisten ermordet worden. Cox hatte sich auch für den Kampf gegen die Einsamkeit in der Gesellschaft eingesetzt.

Quote
La premier britannica, Theresa May, ha annunciato la nomina di un “ministro per la Solitudine” per affrontare quella che definisce «la triste realtà della vita moderna» che colpisce milioni di persone. Il ruolo sarà ricoperto da Tracey Crouch, attualmente ministro per lo Sport e la Società civile, nell’ambito di un’ampia strategia per combattere la solitudine. «Per troppe persone la solitudine è la triste realtà della vita moderna», ha dichiarato May, aggiungendo che intende «affrontare questa sfida per la nostra società». Stando alla Croce rossa britannica, oltre 9 milioni di persone, su una popolazione di 65,6 milioni, dichiarano di essere sempre o spesso sole.

coffejohn

  • Super-Hero Member
  • ******
  • Thank You
  • -Given: 289
  • -Received: 720
  • Posts: 1643
  • Country: 00
  • John Hawkins, retired canal boat builder.


Smoke and Mirrors.

Quote
The Government will publish a cross-Government strategy on loneliness in England later this year and has begun work on establishing a fund to encourage innovative and community-based solutions for the issue.

One of the drivers of loneliness is the cutting of social service funds under this government; I presume that this fund will have little state money in it`s slender coffers.

Sadly this is simply a diversion, one on many, designed to divert attention from this governments dismal record of confusion and ineptitude; a strategy that has failed on day one with the bankruptcy of the second largest services/construction company in the UK and one of the governments largest suppliers of essential state services.

I am not demeaning the importance of social services to any needy section of society, of which the lonely are but one example but it needs to be said that loneliness, at least in the UK, is caused by family disintegration brought on by aggressive public policies and a culture of greed espoused too many in this world.
Go solar, go slow.

Lugdu

  • Super-Hero Member
  • ******
  • Thank You
  • -Given: 1199
  • -Received: 722
  • Posts: 1744
  • Country: fr
  • https://www.youtube.com/watch?v=FOCucJw7iT8
La solitude non voulue est un gros problème de la société occidentale contemporaine.

Ma grand-mère habitait un bourg dans une région assez riche. Elle ne l'était pas. Tout le monde ou la moitié se connaissait. Quand elle voulait parler, pas de problème : elle sortait sur la place à certaines heures qui l'arrangeaient et elle trouvait plusieurs personnes à saluer, des personnes avec qui échanger des nouvelles, ou discuter. L'été, elle mettait un banc le long de la maison à l'extérieur pour s'asseoir et parler. Il y avait tellement de possibilités qu'elle choisissait les gens qu'elle saluait ou pas. Quand elle rentrait à la maison, elle avait fait le plein de sociabilité.
En contre partie, tout le monde savait tout de tout le monde. Les commérages allaient vite et bien. Il y avait des problèmes de discrétion, de marge de manoeuvre, de clans, de rivalité, etc.
Voilà les 2 faces de la médaille : du pour et du contre.

En ville, on ne se connaît pas ou à peine, on ne s'occupe pas des problèmes des voisins, des faits des autres. On est tranquille. L'autre face de la médaille, c'est que chacun est chez soi et quand on a moins la force ou la possibilité de sortir : on est seul chez soi. Et au bout de nombreuses heures cela pèse, car c'est de la solitude non voulue.

Dans mon quartier de grande ville, il y a plusieurs années, on a organisé un groupe de rencontre pour casser la solitude urbaine. Y viennent des personnes âgées, mais ce n'était pas sa vocationf. C'est gratuit, c'est ouvert, tout le monde est au courant, nous sommes connus.
Sur 20 000 habitants : nous sommes 18 ! Nous nous entendons assez bien, car nous ne nous occupons pas des affaires des gens. Ce qui se dit n'est pas important.
Les autres 19 982 habitants ont autre chose à faire, ne veulent pas trop sortir, ils se rencontrent ailleurs = il y a d'autres associations d'un autre genre. Ou ils sont tout seuls dans leur coin. Il faut informer, parlementer, prier, insister pour que certains se déplacent : c'est fatigant et désespérant parfois.

Alors que va faire un ministère de la solitude dans la réalité.